CAP SUR LE « SCALE » !

Lyon compte aujourd’hui un nombre record de lauréats Pass French Tech, qui s’impliquent activement dans la gouvernance de la future Capitale French Tech

 

Alors que la Mission French Tech vient de publier les nouveaux Appels à Projets de labellisation des futures « Communautés » et « Capitales » French Tech, à Lyon, les fondateurs de start-up en hypercroissance, en tandem avec les actuels administrateurs de l’association, s’engagent à travers la signature d’une charte pour faire « émerger des champions mondiaux » issus du territoire local.

 

Une charte d’engagement déjà co-signée par une soixantaine d’acteurs

50% de dirigeants de start-up et scale-up, 50% de « membres écosystème » : tel était le ratio idéal de signataires qu’espérait obtenir l’association Lyon French Tech pour sa charte le 14 Novembre, à l’occasion de sa soirée annuelle. Mission réussie ! Lyon French Tech comptait précisément, mi Novembre, 56% de d’entrepreneurs et 44% de membres écosystème signataires de sa charte, prêts à s’impliquer pour faire grandir les jeunes pousses à fort potentiel de croissance. Et ce nombre s’agrandit quotidiennement.

 

 

Grâce au franchissement de cette nouvelle étape, l’association lyonnaise marchera désormais sur « 2 pieds » pour un équilibre parfait entre « agilité » et « solidité » :

– 1 pied entrepreneuriale composée de fondatrices, fondateurs et dirigeant.e.s de start-up en hypercroissance ou à fort potentiel de croissance sur les secteurs de la santé, du numérique et de l’industrie,

– 1 pied « écosystème », pilier de l’association depuis sa création, réunissant les acteurs les plus emblématiques de l’accompagnement des start-up et scale-up locales.

Ces fondations sont bâties autour d’une vision et de valeurs communes : Tech, une recherche d’innovation vers plus d’humanisme, de progrès économique, social et environnemental, Scale, un objectif de croissance forte et pérenne, et Give, une logique d’entraide entre pair.e.s et de soutien des acteurs de l’écosystème aux jeunes pousses.

 

Des entrepreneur.e.s emblématiques de start-up lyonnaises en hypercroissance témoignent à propos de leur engagement dans la charte 

Hugues De Bantel, directeur général et co-fondateur de CosmoTech, partage ses motivations sur son engagement : « […] ce sont des ambitions et des valeurs qui nous ressemblent et qui nous rassemblent ! »

Louis Veyret, fondateur d’UMI, s’exprime sur la communauté et son avenir : « […] un beau collectif, affichant clairement ses valeurs. Cela présage de très belles choses à venir. »

Jean-Paul et Laurence Médioni, de UBI TRANSPORT, s’expriment sur la notion d’inclusion : « En tant qu’acteur global, digital et inclusif de la mobilité, intégrer Lyon French Tech, c’est permettre à Ubitransport d’ouvrir une fenêtre sur le monde et de favoriser une dynamique entrepreneuriale au sein de nos territoires. »

Emilie Legoff, présidente et directrice générale de TROOPS.FR, partage son souhait d’inclusion proposée par la charte : « Scaler dans la pluralité pour construire un monde plus performant et toujours plus humaniste : une volonté que je retrouve et souhaite partager au travers de Lyon French Tech et de sa charte d’engagement. »

Jade Le Maître, co-fondatrice de Hease Robotics, positionne Lyon comme Capitale French Tech avec un coup d’avance : « C’est un honneur d’avoir pu signer cette charte et une réelle envie que de s’impliquer activement dans la future Capitale French Tech ».

 

4 nouveaux lauréats Pass French Tech le 14 décembre, soit 13 en 2018 : un record lyonnais !

En phase avec son objectif d’hypercroissance, Lyon French Tech intègre en ce mois de décembre, 4 nouveaux lauréats Pass French Tech, et clôture donc l’année 2018 avec 13 lauréats (contre 10 en 2017) qui auront le privilège de bénéficier d’un accompagnement national. 

Triple lauréat consécutif du Deloitte Fast 500 Européen et N°1 des secteurs internet / média / technologie du Fast 50 France, Lauréat du Red Herring Global, et détenteur de plusieurs « Seal of Excellence » délivrés par la commission européenne pour ses projets, OBIZ se positionne depuis 9 ans comme un acteur innovant et socialement responsable, qui propose des solutions de marketing relationnel éthique.

OBIZ est déjà lauréate du Pass French Tech, dans le cadre de la promotion 2015-2016 et 2017-2018. Avec cette nouvelle labellisation, elle intègre le cercle très restreint des triples lauréats Pass French Tech.

 « Au-delà de la mise en avant du savoir-faire de la Team Obiz et de sa capacité à gérer l’hypercroissance sur plusieurs années, le Pass French Tech nous permet de bénéficier d’un accompagnement premium auprès de partenaires de qualité. Nos perspectives de croissance en France et à l’international restent élevées. Aussi l’accompagnement par les partenaires du Pass French Tech est un plus important. Merci à toutes les personnes qui nous font confiance. » Brice Chambart, président et CEO d’OBIZ

Retrouvez leur Facebook, Twitter et LinkedIn

 

Wizaplace créée des marketplaces pour la transformation digitale des entreprises.

Depuis 2012, cette société lyonnaise a conçu une plateforme de création de marketplace en marque blanche, qu’elle fournit à ses clients en mode Saas. Une plateforme dont le spectre applicatif a décuplé ces derniers mois pour permettre aux grandes entreprises de créer des plateformes aux usages très variés : plateformes pour organiser les achats, marketplaces d’économie circulaire, marketplaces pour digitaliser des réseaux de distribution ou franchises etc.

En plein développement, la société compte désormais 35 salariés avec encore une dizaine de recrutements en cours. Elle est aujourd’hui capable de mettre en production 3 à 5 marketplaces par mois. Une importante levée de fonds est programmée pour le 1er semestre 2019.

 « La plus forte traction est du côté des marketplaces B2B, avec notamment un potentiel important dans la digitalisation de processus jusque-là traités offline. Le Pass French Tech devrait nous permettre d’être plus largement identifié et d’aider à la démocratisation du potentiel des marketplaces. » Eric Alessandri, fondateur et CEO de WIZAPLACE

Retrouvez leur LinkedIn, Twitter, Facebook et Youtube.

 

Fondée par une équipe de chercheurs de l’INSERM et de vétérans de l’industrie pharmaceutique, ENYO Pharma s’inspire de la capacité des virus à moduler certaines fonctions cellulaires de l’hôte pour découvrir de nouvelles cibles intra-cellulaires et développer de petites molécules thérapeutiques innovantes dans de nombreuses indications. ENYO Pharma a été créée en 2014 et a connu une forte croissance au niveau de son activité et de ses équipes au cours des 2 dernières années. Une levée de fonds de 40 millions d’euros en juin dernier provenant d’investisseurs majeurs américains et européens va lui permettre de poursuivre son développement.

« Le Label Pass French Tech nous permettra d’avoir accès à un réseau d’experts pour nous accompagner dans notre croissance internationale que ce soit au niveau du déploiement de nos équipes localement ou de la mise en place de collaborations et partenariats. Ce soutien de l’écosystème français pour notre entreprise est une vraie plus-value pour notre développement. » Jacky Vonderscher, CEO d’ENYO PHARMA

Retrouvez leur LinkedIn, Twitter et Youtube.

 

EYE TECH CARE est une société MedTech qui a mis au point une technologie de rupture pour traiter le glaucome à base d’ultrasons.

La société se focalise actuellement sur la commercialisation en Chine où l’ophtalmologie connaît une évolution extrêmement dynamique. La première année de commercialisation sur ce deuxième marché global a permis de multiplier le chiffre d’affaires par 4 et de passer à un taux d’export de 95%.

« Je remercie d’abord Lyonbiopôle pour l’accompagnement de notre candidature pour le Pass French Tech et suis ravi de cette belle reconnaissance pour l’équipe. Notre stratégie étant très ambitieuse nous espérons profiter pleinement du programme pour réduire les risques d’exécution, notamment liés au financement de notre croissance et à l’accès à d’autres marchés internationaux. En contrepartie, nous continuons notre mission d’ambassadeur pour faire évoluer la marque French Tech et sommes à disposition pour partager nos expériences. » Dietrich WOLF, Directeur général d’EYE TECH CARE

Retrouvez leur LinkedIn et leur Vimeo.

 

Une aura internationale pour les jeunes pousses locales : cap sur le CES 2019

Parce qu’hypercroissance et internationalisation vont souvent de paire, les jeunes pousses de l’IOT proposant des solutions B2C ou B2B2C ne peuvent faire l’impasse sur ce salon mondial de l’électronique.

A ce stade, 17 start-up lyonnaises à fort potentiel, dont 5 lauréates d’un CES Innovation Award(Clim8, Nemeio by LDLC, Meersens, Runnin’City, Exky Smart Garden) ont déjà été recensées. Elles feront partie de la délégation régionale Auvergne-Rhône-Alpes conduite par le pôle de compétitivité Minalogic.

Le recensement national de la French Tech est encore en cours via ce lien et la liste exhaustive des start-up lyonnaises sera connue juste avant les fêtes de Noël.

 

Un collectif amené à grandir, porté par les entrepreneur.e.s 

« Lyon French Tech a montré qu’elle savait prendre un coup d’avance en s’engageant très en amont dans la création de communautés d’entrepreneurs au service de leur écosystème. La soirée du 14 novembre dernier a vu la naissance d’une vraie communauté, au sens où Simon Sinek la définit : “Un ensemble de personnes qui veulent grandir ensemble”. A la veille du début de l’année 2019, je crois que la réduction des fractures potentielles et notre volonté d’inclure toutes les économies seront déterminantes dans notre destin commun. »

Renaud Sornin, président de Lyon French Tech.

« Comme le dit l’adage, “Aucun de nous tout seul ne vaut mieux que nous tous réunis”. Aussi, nous sommes reconnaissants de pouvoir faire partie d’un écosystème de très grande qualité. Au sein de Lyon French Tech, le « Tech for Good » est très ancré, y compris dans une charte dont nous partageons pleinement les valeurs. »

Brice Chambart, vice-président de Lyon French Tech.