Hélène Ribeaudeau
Chef de projet Clermont Auvergne French Tech

 

#Parcours Perso

Hélène a 41 ans, elle est maman, passionnée par la musique et le chant et pratique le volley.

Son histoire et son parcours sont résolument ancrés en Auvergne :

Parcours universitaire à Clermont-Ferrand avec une maitrise politique et analyse économique en 2000, puis un DESS en développement commercial et TIC – une des toutes premières promotions de l’économie numérique proposées en Auvergne.

Hélène est une femme d’engagement et de convictions fortes, cela se dégage clairement lors de notre échange ;

Son investissement au sein d’associations comme Potentielles par exemple ou en politique en tant que conseillère municipale jalonnent sa vie professionnelle. L’une de ses convictions : le numérique est l’avenir ! Alors Hélène s’engage dans cette voie et ne s’en détournera pas.

#Parcours Pro :

Nous sommes en 2001 et dès la sortie de ses études, Hélène rejoint la Chambre de Commerce de Montluçon où elle exercera le métier de chargé de mission. Une pionnière du conseil et accompagnement numérique pour les TPE-PME de la région. Concrètement, Hélène sera référente auprès de ces chefs d’entreprise qui souhaitent avancer sur des sujets d’utilité du numérique comme la construction de sites internet ou d’outils intranet pour faciliter les échanges.

Puis en 2004, la montée en puissance du besoin d’accompagnement en stratégie numérique auprès des TPE – PME d’Auvergne va donner naissance au projet Cybermassif.

Hélène va au départ participer à la création de l’association Cybermassif, pour en devenir Déléguée Générale jusqu’en 2015. Les principales missions sont de créer et d’animer des centres de ressources dans toute la région Auvergne (12 au total) pour répondre au mieux aux demandes des entreprises.

Les centres de ressources sont constitués de chefs de projets qui à la fois renseignent et accompagnent les PME -TPE et coordonnent les consultants mandatés pour leurs expertises spécifiques en numérique. Ainsi les outils et les bonnes pratiques se partagent et la transition numérique peut plus facilement s’opérer.

Pour parvenir à animer, structurer et faire évoluer la stratégie de Cybermassif, Hélène déploie une communication sur le plan national puis européen. L’objectif est de rechercher des financements (8 millions d’euros en l’espace de 11 ans), mais aussi de partager sur le bienfondé du concept Cybermassif pour l’étendre à l’échelle nationale et pourquoi pas européenne. Car, aussi étonnant que cela puisse paraître, il n’y a pas d’association similaire en place dans d’autres régions.

En 2017, tandis qu’Hélène poursuit ses missions de conseil et d’études de projets numériques dans les pays auvergnats ; Clermont Auvergne Métropole fait appel à elle pour rédiger le dossier de candidature pour la labellisation FrenchTech de la métropole.

La mission est acceptée et remplie avec succès : Hélène endosse la casquette de chef de projet Clermont Auvergne FrenchTech !

Les retours d’expériences qu’Hélène veut bien nous partager :

Une chose est certaine, après quinze années d’accompagnement en transformation numérique auprès des entreprise de la région Auvergne, « il faut continuer et ne surtout pas  ‘lâcher’ car il y a encore tant à faire ! Les besoins sont toujours aussi nombreux et pressants, et les outils proposés et éprouvés fonctionnent. »

La question soulevée par Hélène en guise de conclusions est celle-ci,

« Est-ce que la transformation numérique des TPE -PME et l’accélération de start-ups doivent dépendre forcément et uniquement des institutions politiques publiques ? »

L’objectif n’est pas de se lancer dans un débat polémique, mais bien au contraire de sensibiliser les entreprises et les fonds privés sur l’importance et de la grande utilité de ce type de projets.

Clémence Thieulin
Lyon, le 22 novembre 2018