Valentine Mathy

Responsable recrutement & formation @Projet & Performances (Région PACA)

 

#Parcours Perso

Originaire de Dijon et « amoureuse de Marseille depuis toujours », Valentine vit dans la cité phocéenne depuis 8 ans où elle a suivi une licence en Ressources Humaines (RH). Elle a rapidement confirmé son choix d’évoluer dans des missions RH au sein des Entreprises de Services Numériques (ESN) (anciennement SSII).

#Parcours Pro :

Après avoir expérimenté des ESN de grande envergure où elle a « énormément appris », elle rejoint en janvier 2018, Projet et Performances, une ESN à taille humaine dont la mission principale est d’accompagner ses clients dans leur transformation digitale et leur livrer des conseils en stratégie.
« Une boîte qui lui ressemble » nous dit-elle. Un « véritable coup de cœur professionnel ».
C’est grâce à la proximité et à l’écoute attentive de ses managers que Valentine a récemment pu faire part de sa volonté d’évoluer vers des fonctions commerciales. Elle souhaite en effet désormais « échanger directement avec les clients pour détecter au mieux leurs besoins ».

Son principal succès au cours de son parcours ?

Lors de ses premières années en entreprise, il n’a pas toujours été facile pour Valentine de se faire confiance entièrement et de suivre son instinct.
Aujourd’hui, chez Projet et Performances, Valentine a le sentiment d’avoir trouvé sa place et de pouvoir être actrice de l’évolution de l’entreprise.
« Mon avis compte et je me sens investie dans les choix stratégiques pour l’entreprise. »

Sa définition du numérique ? la place du numérique dans ses missions ?

Pour mener à bien ses missions RH actuelles, le numérique est, selon Valentine, « son outil de travail N°1 », un « prolongement d’elle-même ». En effet, le recrutement de talents dans le milieu des ESN se fait en grande partie via les réseaux sociaux professionnels et via une veille sur les sites d’école d’ingénieurs ou d’écoles d’informatique.
Valentine recherche en permanence des profils techniques pour des métiers de Développeurs, d’Architectes logiciels mais aussi des profils plus fonctionnels et relationnels comme Chef de Projet.

Sa vision de la place des femmes dans ces métiers et au sein de l’univers des ESN, à travers son métier de responsable RH ?

Valentine constate amèrement que la dernière fois qu’elle a recruté une femme pour un métier technique, c’était en avril 2016…
Il y a selon elle, un réel ‘clivage de sexe’ : les hommes occupent à 99% les postes techniques et les femmes s’orientent vers les fonctions support et relationnelles.
Il est urgent de « casser les codes » en rendant les fiches de poste plus attrayantes pour les femmes afin qu’elles puissent se projeter plus facilement sur les missions techniques.
Et surtout, en informant au plus tôt les élèves des métiers techniques passionnants comme ceux liés à l’Intelligence artificielle, par exemple.
« Arrêtons de penser que les formations d’ingénieurs ou bien les écoles d’informatique sont des voies d’hommes !
C’est un secteur palpitant, en perpétuel changement, dont les métiers ne cessent de se réinventer ! Chacun peut trouver chaussure à son pied en fonction de ses sensibilités et de ses appétences ;
Les projets d’intelligence artificielle sont notre avenir à tous, il faut que les femmes y participent à tout prix, sinon ce sera « un nouveau monde pensé par les hommes pour les hommes ! »

 

Clémence Thieulin,
Lyon, le 10 septembre 2018