[#IOT #MANUFACTURING]

Mercredi 15 mars, à l’approche du SIdO, le plus grand showroom international dédié à l’Internet des Objets, nous avons souhaité dédié l’un de nos LFT Breakfast au Réseau Thématique #IoT#Manufacturing. Accompagné de Stéphanie Gibert, organisatrice du SIdO, Laurent Hausermann, Co-Fondateur de Sentryo et Référent du Réseau Thématique est venu nous présenter la structuration et la dynamique de l’#IoT#Manufacturing sur la Métropole. (Re)-découvrez son portrait.

Laurent Hausermann, référent du Réseau Thématique #IoT#Manufacturing à Lyon

Lyon French Tech (LFT) : Monsieur Hausermann, quelques mots pour vous présenter ?

Laurent Hausermann : Diplômé de l’École des Mines d’Ales en 2000, option informatique, réseaux et télécom, je suis un entrepreneur passionné par la création de produits innovants. En 2014, j’ai co-fondé la startup Sentryo, spécialisée dans la sécurité des réseaux industriels. Notre rôle est notamment de surveiller les communications entre les machines dans tous les domaines industriels : énergie, transport et manufacturing par exemple.
En amoureux de la technologie, et en tant que lyonnais d’adoption, je voulais aider à structurer et à animer la filière lyonnaise IoT Manufacturing. Faire en sorte qu’elle soit plus visible, mieux connue et qu’elle permette aux entrepreneurs débutants ou confirmés de trouver l’aide dont ils ont besoin.

« Notre devise : 1 + 1 = 3 »

LFT : Selon vous, en quoi la thématique #IoT est-elle importante à Lyon ?

Laurent Hausermann : Le Réseau Thématique #IoT #Manufacturing possède intrinsèquement deux aspects. Le premier est orienté grande consommation, avec notamment toute la partie objets connectés et objets communicant avec la vie de tous les jours. De l’autre côté, il y a la partie qui concerne le volet industriel. Celle-ci comprend notamment des enjeux importants comme ceux de la robotique ou encore de la fabrication additive. On l’appelle « Industrial IoT ».
Aussi bien dans un aspect que dans l’autre, on peut observer sur la région lyonnaises de nombreuses initiatives. Notre ambition est donc de transformer ces initiatives individuelles en actions mutualisées plus fortes et plus impactantes. Notre devise : « 1 + 1 = 3 ».

Fédérer les acteurs de ce Réseau

LFT : Concrètement, quelles actions souhaitez-vous mettre en place à travers ce Réseau ?

Laurent Hausermann : Comme je le disais précédemment, il existe de nombreuses initiatives et de nombreux acteurs dans le domaine de l’IoT. Tous n’interviennent pas au moment de la production et tous n’interviennent pas dans le même secteur d’activité : l’IoT est une thématique transversale qui s’applique à différents sujets.

Notre objectif est donc double :

  • réussir à fédérer les acteurs de ce Réseau, ce qui constitue un vrai challenge
  • mettre en place des actions concrètes pour tirer parti de ce Réseau. Cela pourra par exemple prendre la forme de parrainage, de workshop ou de co-innovation avec de potentiels utilisateurs.
« Il y a plus de 60 acteurs possible »

LFT : Quelques exemples de startups représentatives de l’écosystème #IoT #Manufacturing ?

Laurent Hausermann : Il y a plus de 60 acteurs possibles. Pour n’en citer que quelqu’unes, en voici qui ont fait le voyage jusqu’à Las Vegas pour le CES 2017 :

  • Bidul&Co, qui développe une gamme d’accessoires et d’application pour la sauvegarde et l’échange de données numériques.
  • Hoomano, qui booste les robots sociaux avec de l’intelligence artificielle, afin que publics et robots interagissent toujours plus instinctivement.
  • Navya, qui est une navette 100% électrique et autonome au service de la mobilité.